Fiche du livre

 

Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent

De Stephen Covey, 2012

Conférencier et homme d'affaire américain, Stephen Covey nous partage ses expériences et analyses des clefs de succès d'un entrepreneur. Le livre ne s'adresse pas uniquement aux porteurs de projet, ses conseils en management sont accessibles à tous. Il nous fait prendre conscience de nos paradigmes et nos axes de vie. Il nous offre une prise de recul intéressante sur notre quotidien et nos décisions.

 

Résumé du livre par Guillaume Buisson - Tout droit réservé

« Nous voyons les choses à travers notre propre prisme »

L'auteur raconte que son fils était immature et manquait de coordination dans ses gestes. Il s’est rendu compte que pour changer son fils, il fallait d’abord changer son propre prisme de la vision qu’il avait de lui : Il le voyait comme un enfant médiocre et inadapté. Par conséquent, dans ses actions et paroles, il le communiquait le fait qu’il était inadapté et avait besoin d’aide.

Dès lors que le comportement des parents était du type « tu n’as plus besoin de nous. Tu es tout à fait normal. » Le fils commença à aller mieux et son handicape s’arrêta.

L’auteur nous invite à comprendre nos paradigmes et apprendre à opérer un changement de paradigmes sociaux.

 

« La façon dont nous voyons le problème est le problème. »

Il nous raconte son histoire dans le métro avec des inconnus : des enfants et leur père. Les enfants faisaient un bruit pas possible et le père ne faisait rien pour les faire taire. Il lui demanda alors pourquoi il ne faisait rien. Le père s’excusa et lui répondit que leur mère venait tout juste de mourir et que les enfants étaient sous le choc tout comme lui. L’angle de vue de l’auteur sur cette scène a alors complètement changé.

Un autre exemple, il raconte l’histoire avec sa fille qui ne voulait pas partager. La conclusion est qu’il ne faut pas chercher à enseigner des valeurs à quelqu’un dans les moments où la relation est tendue.

Un chef d’entreprise se sent débordé dans son travail. Il n’arrive pas à gérer ses salariés. Est-ce que c’est vraiment la gestion du temps le problème ? N’est-ce pas la perception que nous avons des choses ? Un mariage qui ne fonctionne plus, ma femme ne m’écoute pas. N’y a t-il pas des paradigmes en nous qui créé cette situation ?

« Je n’ai jamais rencontré de solutions, de bonheur, ni de succès durables qui soient venus de l’extérieur. » il ne faut pas rester convaincu que le problème vient des autres.

 

Pourquoi 7 habitudes ?

« Qui sème une pensée, récolte une action, qui sème une action, récolte une habitude, qui sème une habitude, récolte un caractère, qui sème un caractère récolte un destin ».

Pour se créer une habitude il faut répondre à « que faire, pourquoi » (La connaissance), « comment faire » (savoir faire), et Le désir « vouloir faire ».

Il définit les termes suivants par :

  • Dépendant : besoin des autres pour obtenir ce qu’elles veulent.
  • Indépendant : parvient à ses fins par ses propres moyens
  • Interdépendant : joignent leurs efforts à ceux des autres pour atteindre leurs plus grands succès.

 

Une personne indépendante qui ne détient pas la maturité suffisante pour résonner de façon interdépendante fera peut-être un bon producteur, mais ne sera jamais un bon leader ou coéquipier.

 

La différence entre capital et intérêt

Ne pas confondre capital et intérêt : Ne vous est-il jamais arrivé d’empiéter sur votre capital pour accroître votre train de vie, pour posséder plus ? Or a capital réduit, bénéfice réduit.

Ne soyez pas dans une psychologie de décroissance. Investissez en vous, explorez, apprenez de nouvelles choses, aidez les autres.

 

La Différence entre la Production (P) et la Capacité de Production (CP).

Exemple du restaurant

CP = employés = poule et outils

P = le repas servi = œufs d’or

Traitez vos employés comme vous traitez vos meilleurs clients

 

Habitude 1 : Soyez être proactif

Ne subissez pas les évènements. Concentrez-vous sur des actions dont vous avez le contrôle.

Conscience de soi : nous ne sommes pas nos pensées, nos sentiments, nos humeurs. Il faut être capable de nous observer nous-même. Les critiques des autres sont davantage des projections que des réflexions : elles sont des préoccupations et faiblesses des autres.

Stimulus vs réponses : on peut être spectateur des stimulus et choisir notre réponse

 

Les personnes pro-active vs réactive

Pro activité = initiative + responsabilité de faire les choses

Ils ont leur propre météo interne. Ils sont sensibles par les stimuli extérieur mais leur réaction est fondée sur les valeurs et non les impressions.

Les réactions = affecté par leur environnement (humeur en fonction du temps). Ils sont pilotés par leur impressions, les circonstances, les conditions, l’environnement.

Soyez proactif et non réactif.

Témoignage : « vous ne pouvez pas deviner ce qu’il m’arrive ! Je travaille pour l’homme le plus ingrat que l’on puisse imaginer. Rien n’est jamais assez bon pour lui. Il n’a jamais un mot de remerciement. Cet homme m’a rendu la vie impossible et, souvent, ma frustration déborde sur ma vie familiale. Les autres infirmières éprouvent la même chose que moi. Nous en sommes presque arrivées à souhaiter sa mort. Et vous, vous avez l’audace de suggérer que rien ne peut me blesser, que personne ne peut me faire de mal sans mon consentement et que j’ai donc choisi de mener cette vie. au début, je ne voyais pas comment j’aurais pu croire un mot de tout ça. et puis j’ai bien réfléchi, et je me suis interrogée au plus profond de moi-même : « suis je capable de choisir mes réponse ? »

 

 

Habitude 2 : Sachez dès le départ où vous voulez aller

Il faut partir de vos objectifs (la fin) pour trouver votre chemin.

Pour cela demandez-vous ce que les gens devrait retenir de vous ? Que voulez-vous qu’on dise à votre mort ? Cela permet de découvrir notre définition du succès.

On distingue deux niveaux de création : diriger & gérer. « Gérer c’est faire les choses comme il faut, diriger, c’est faire ce qu’il faut » les leaders ont cette capacité à prendre de la hauteur pour aller dans la bonne direction et les managers à surveiller la performance « la tête dans le guidon ». Diriger est difficile car notre vision se détourne souvent vers la gestion. Il y a toujours un décalage entre nos valeurs encrée depuis notre nécessaire et nos actions au quotidien qui sont impactés par le regard de notre environnement. L’habitude 2 nous invite à utiliser notre créativité pour inviter de nouveaux scénarios plus constructifs pour nous.

Les axe de vie : le conjoint, la famille, l’argent, le travail, la possession, le plaisir, l’amitié, l’inimitié, la religion ou vous-même. Trouvez vos axes !

 

Habitude 3 : Donnez la priorité aux priorités

Il existe un décalage entre ce que les gens disent et ce qu’ils font. Faite en sorte de le réduire.

Quelle part le divertissement prend dans votre journée ?

Une question à se poser : quelle activité pourriez-vous entreprendre (que vous ne faites pas déjà), qui se vous la faisiez régulièrement, apporterait un impact positif à votre vie personnelle et professionnelle ?

L’habitude 3 est la concrétisation, elle est le résultat naturel de l’habitude 1 et 2. C‘est suivre avec discipline jour après jour la direction que nous avons choisie.

La gestion du temps : l’enjeu est de savoir dissocier les actions « urgentes et importantes, « non urgentes et importantes », « urgentes et non importantes » et « non urgente et non importante ». Pour cela, une seule solution savoir dire non !

La délégation « à la Yaka »

Il y a qu’a faire-ci, y a qu’a faire ça. Dès que le manager n’a vraiment pas confiance en l’exécutant, il va avoir tendance à vouloir tout contrôler mais cela demande au manager énormément d’investissement personnel. L’auteur nous parle d’une délégation responsable. Ce type de management laisse à l’exécutant le choix de la méthode et ne s’intéresse qu’aux résultats.

Le compte affectif est la quantité de choses positives et négatives que nous retenons vis à vis d’une personne. Il s’agit de comprendre l’autre, tenir ses promesses, exprimer clairement ses attentes, cultiver son intégrité personnelle, présenter des excuses sincères lorsqu’on s’est trompé.

 

Habitude 4 : Pensez gagnant/gagnant

Plutôt que de dépenser de l’énergie à descendre les autres. Dépensez de l’énergie à mettre en valeur les gens qui sont alignés avec les votre pour accroître votre influence.

Nous sommes conditionnés à penser perdant/gagnant dès l’enfance. A l’école, lors du sport il règne un vrai esprit de compétition qui n’est bien souvent pas gagnant / gagnant. Quatre traits de caractère sont à retenir pour une victoire commune : l’intégrité, la maturité, le courage, la mentalité d’abondance (apprécier la réussite des autres)

 

Habitude 5 : Cherchez d’abord à comprendre, ensuite à être compris

Il est très courant d’avoir tendance à donner des conseils aux autres de remèdes qui ont fonctionné pour nous, sans vraiment prendre le temps d’écouter leur problème.

Apprenez d’abord à comprendre les autres, leurs besoins, leurs problèmes. Plutôt que de vous concentrer sur vous.

Pratiquer l’écoute par empathie : Trop souvent nous écoutons pour répondre, contrôler, voire même manipuler. Il faut se mettre à la place de l’interlocuteur pour le comprendre.

 

Habitude 6 : Profitez de la synergie

Travaillez en harmonie avec les autres pour aller plus loin.

La synergie c’est le respect de nos différences afin de développer nos forces et de compenser ainsi nos faiblesses.

Au fil d’une discussion plus l’échange favorise la confiance et la coopération, plus le niveau de communication sera gagnant/gagnant. Et cela passe par savoir accepter et apprécier les différences.

 

Habitude 7 : affûter la scie

Prenez vous le temps pour améliorer vos outils ? Plutôt que de travailler dur ?

Formez-vous, investissez en vous. En notamment travaillant ces axes :

  • Physique : exercice, bonne nutrition, gestion du stress
  • Social émotionnel : service, empathie, synergie, sécurité interne
  • Spirituel : systèmes de valeurs, études, méditation
  • Mental : lectures, visualisation, planification, écriture

 

Le livre termine par une note spirituelle : « nous ne sommes pas des êtres humains vivant une expérience spirituelle. Nous sommes des êtres spirituels vivant une expérience humaine ».

 Pour obtenir le livre*

Accès Amazon   Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu'ils entreprennent

 

*En achetant le livre via notre lien, CEO Corner est commissionné par la vente. En achetant le livre avec nous vous contribuez au renforcement de notre action. Nous vous remercions par avance de votre contribution.