Fiche du livre

L'art de la victoire

Phil Knight, 2018

 

L'art de la victoire ou Shoe Dog est l'histoire de Nike racontée par son fondateur, Phil Knight. Il offre à travers son livre une nouvelle perspective de la marque. Phil Knight raconte une histoire étonnamment fascinante. Les chapitres du livre sont organisés par année et une grande partie de l’ouvrage est consacrée aux 10 premières années de la société (créée en 1962). Comme dans le cas d'une série policière dans laquelle nous savons que le détective émergera indemne, le fait de connaître le résultat final de cette histoire n’enlève en rien le suspens des évènements difficiles que traverse le fondateur.

Résumé du livre par Guillaume Buisson - Tous droits réservés

Dans ce mémoire sincère et captivant, le fondateur et président du conseil d’administration de Nike, Phil Knight, raconte l’histoire de ses débuts en tant que start-up intrépide et son évolution vers un groupe mondialement connu et emblématique dans le monde du sport.

Nike est l’une des marques les plus célèbres au monde. Son swoosh, créé par un étudiant en art pour seulement quelques dollars, est omniprésent. Son modèle d’externalisation est considéré comme du génie par certains, et controversé par d’autres. Le résultat est que Nike est aujourd’hui connu dans le monde entier.

Knight est capable de transmettre la peur et nous faire sentir le risque lors du développement de l’entreprise. Par exemple, Knight décrit recevoir le «nombre de paires» (nombre de paires de chaussures expédiées) des entrepôts au jour le jour. Parce qu'il dépendait des ventes quotidiennes pour générer l'argent dont il avait besoin pour maintenir son activité, alors appelée Blue Ribbon Sports, «le nombre de paires quotidien a déterminé mon humeur, ma digestion, ma tension artérielle, parce qu'elle détermine le destin de Blue Ribbon », écrit-il. «Si nous n’avions pas vendu jusqu'au bout, toutes les chaussures de notre dernière commande et converti rapidement ce produit en argent comptant, nous aurions de gros problèmes.»

 

Blue Ribbon Sports

Blue Ribbon Sports ne nous est pas très familier, pourtant c'était le nom original de la société fondée par Knight en 1962 (le mot «Nike» n'apparaît que au bout 200 pages dans le livre). L’idée folle de Knight, bien que connu aujourd'hui comme le roi de la fabrication externalisée, a été inventée lorsqu’il était étudiant à Stanford. Elle consistait à produire des chaussures japonaises de qualité en Amérique. Il nous parle plus précisément de la « Tiger », fabriqué par Onitsuka Company (maintenant Asics) à Kobe, au Japon. Pendant de nombreuses années, Blue Ribbon Sports, une entreprise qui n’avait existé que lorsque Knight se rendit au Japon et dit aux cadres d’Onitsuka qu’il était son représentant. Il argumentait qu'il était heureux d’être un importateur de chaussures japonaises - jusqu’à ce que Knight annonce que Onitsuka a décidé de rompre son contrat et de remplacer BRS.

 

La guerre froide débuta entre Knight et l'homme qui allait devenir son ennemi juré, Kitami, dirigeant de Onitsuka. Le monde des affaires est avant tout une affaire de personnes. Tandis que de nombreuses histoires et biographies d’entreprises proposent une multitude de termes techniques et de chiffres, Knight raconte son histoire à travers les personnes de son entreprise - en particulier l’équipage hétéroclite des premiers employés de Nike qui se sont battus pour garder BRS. à flot année après année. Le légendaire entraîneur Bill Bowerman, mentor de Knight (Son entraineur à l’Université de l’Oregon) et pendant de nombreuses années co-propriétaire de la société, occupe également une place importante.

 

Shoe Dog (l'art de la victoire, un terme qui désigne les personnes «qui se sont entièrement consacrées à la fabrication, à la vente, à l'achat ou à la conception de chaussures», écrit Knight) est un manuel sur les immenses défis et les récompenses de l’entrepreneuriat.

 

Voici 4 leçons que j’ai trouvé particulièrement intéressantes dans l'art de la victoire :

  • La force de l’état d’esprit
    1. Le mal-être dans le salariat, Phil Knight voulait défendre son projet
    2. L’insécurité : Il a toujours réinvestir les gains
    3. La posture très confiante pour démarcher son premier partenaire au Japon
  • Le poids des rencontres
    1. Le premier associé : relation distante et dureté dans la communication
    2. La rencontre et la relation avec sa femme
  • La capacité à réagir face aux difficultés
    1. Garder la fois sans aucune garantie de succès
  • S’appuyer sur la force de sa passion : la course à pied
    1. L’importance de son associé Bowerman et l’admiration qu’il avait pour lui
    2. La relation avec les athlètes de haut niveau

 

📚 Pour obtenir le livre*

Accès Amazon   L'art de la victoire - Autobiographie du fondateur de NIKE

 

*En achetant le livre via notre lien, CEO Corner est commissionné par la vente. En achetant le livre avec nous vous contribuez au renforcement de notre action. Nous vous remercions par avance de votre contribution.